l’air de rien - l’air du temps

Depuis 2003, Christian LEJOSNE propose ses chroniques. De l’air de rien (depuis 2008) et de l’air du temps (avant 2008).

Pour recevoir la chronique de L’air de rien chaque mois par mail,
inscrivez-vous en cliquant ICI

Retrouvez L’air de rien la chronique atemporelle et non localisée, diffusée chaque semaine dans Tumultes, sur Radio PFM en cliquant ICI

- Avec le prix Nobel de littérature attribué à Annie Ernaux, c’est le moment de lire ou relire Entre les lignes... une chronique que Christian lui a consacré en mars 2014

- Éclats de vérité

- Sur la terre comme au ciel

- Lisez Lisez-moi !

- De nos écrans, lever les yeux

- Le pire cauchemar

- Les 2 David contre Goliath

- Parlez-vous chat ?

- Le quai du réel

- Les lettres maudites

- Retour à Arras

- Le livre de la métamorphose

- Aussi léger et vide que le chiffre zéro

- Pas pleurer

- Chacun dans son auto [2/2]
- Chacun dans son auto

- Chacun dans son bocal

- Cinq vies amputées

- Les quatre vies de Benoîte

- Les quatre vies d’Henri

- Dix-sept ans

- Généalogie non génétique

- Toute ressemblance, et cætera... 1/3 La vieille qui chantait Bella Ciao
- Toute ressemblance, et cætera... 2/3 Les obligations de résultats du commissaire
- Toute ressemblance, et cætera... 3/3 Le modèle pyramidal du procureur

- Lettre à Christian

- Lettre à Jean-Luc

- Un monde imprévisible...

- Aux temps du corona [5]

- Aux temps du corona [4]

- Aux temps du corona [3]

- Aux temps du corona [2]

- Aux temps du corona [1]

- Passionnément, nous y pensions...

- Les coulisses de l’écriture

- The Christian Show

- Cet inconscient qui écrit...

- L’énigmatique enveloppe bleue

- L’été meurtrier

- Ne penser qu’à chat !

- Le livre du vide et de l’oubli

- Le silence de la mère

- Le costume d’un autre

- Les étapes de ce que je suis

- L’affaire du siècle !

- Ces livres qui nous écrivent

- Question(s) d’identité(s) #2

- Question(s) d’identité(s) # 1

- Le roman de l’été

- Deux minutes pour convaincre

- Se souvenir ensemble

- Le monde est flou...

- Sommes-nous spirituellement morts ?

- Cycles, formes et courbes

- Ma chronique a fait le buzz !

- Des mots pas imaginables...

- Les chiens ne font pas des chats

- Comme le maïs pendant la nuit...

- Semons partout des "Réveillons-nous !"

- Machine à écrire contre machine à violence !

- Le roman de Romand ou le fil rouge du Fil rouge

- Le sens de l’(H)histoire... ! ?

- Qui sommes-nous ?

- Tombé du ciel

- ... et les canards aussi !

- Chacun cherche une Présence...

- En finir avec l’emploi du tant !

- La liste de mes envies...

- Donne-moi de mes nouvelles

- Une chanson qui nous ressemble

- La prunelle de ses yeux

- Le coup de Barjac !

- Voyez Julieta ! Voyez Julieta !

- Une famille formidable ?

- Une construction imaginaire

- L’attraction de l’urgence

- Maintenant que la jeunesse machinale m’a trahi

- Demain ça sera vachement mieux

- La mémoire et l’oubli

- La maison d’enfance de mon père

- La machine à mémoire

- Six jours en mars

- La faute à Albert Cohen

- Ligne de partage

- La métamorphose d’Ahmed

- La pièce manquante du puzzle

- Jour de fête

- La plus grande des solitudes

- Un pont entre deux pères

- Écrire pour n’être pas écrit par les siens"

- Le plus sûr moyen de se fâcher avec sa famille

- La destruction du verbe

- Entre les lignes...

- Lettre à la mère ?

- Hors de contrôle

- Le monde selon Irving

- Écrire à l’autre comme seule issue

- Les morts sont des invisibles, ils ne sont pas des absents

- Des choses qu’on n’oserait confier à personne

- Des personnages qui m’habitent encore

- La chute

- Tobie or not Tobie

- Le grain de sable

- L’embranchement vers la gauche

- Les coulisses du roman-vérité

- Éphémère jour de rentrée

- L’histoire sous ma plume

- Francis ou la ferveur du jour

- Les accrocs du temps

- Bon pour le service armé

- le jardin du souvenir

- travailler moins pour vivre autrement

- Autoportrait en creux

- Toujours le chœur profond reprend la phrase interrompue

- Elle est où la notice ?

- La complainte des trois troubadours

- La promo du moi ($) (conte du présent)

- J’ai cinq ans

- Le château de grand mère

- Prise de tête

vous pouvez retrouver

- les chroniques précédentes sur l’air du temps

- les chroniques Radio de Paul Masson

- le site de Christian Lejosne ICI
et
- le blog de l’artiste Pierre WILLI recommandé par Christian.


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 3 octobre 2022
par  Christian LEJOSNE

Éclats de vérité

Pour certaines personnes, c’est le travail d’une vie que de faire éclater la vérité. Sorj Chalandon est de cette trempe-là. Journaliste à Libération puis au Canard enchaîné, ses livres sont tendus vers le même objectif dont, inlassablement, l’auteur s’approche par touches successives. Enfant de salaud (...)

mercredi 7 septembre 2022
par  Christian LEJOSNE

Sur la terre comme au ciel

A la faveur d’un matin d’été, marcher à pas lents en calant ses pas sur sa respiration : inspirer, expirer. La marche commence en descente et impose de freiner son corps qui veut aller plus vite que la petite musique méditative. Inspirer, expirer. Laisser passer les pensées sans s’y accrocher, comme (...)

jeudi 30 juin 2022
par  Christian LEJOSNE

Lisez Lisez-moi !

Comme Obélix dans la potion magique, elle est tombée dans le chaudron de la lecture quand elle était petite. Car Magali Brieussel, qui vient de publier "Lisez-moi !" (1) n’est pas seulement autrice, elle est aussi traductrice, libraire (spécialisée dans les livres de voyage). Elle a également (...)

lundi 30 mai 2022
par  Christian LEJOSNE

De nos écrans, lever les yeux

Je viens de lire trois livres sur les écrans. "TV lobotomie" (1) de Michel Desmurget alerte sur les dangers des écrans pour la santé mentale des enfants ; ce livre date de 2011, il parle principalement de la télévision. L’auteur (directeur de recherche à l’INSERM) a rassemblé un nombre impressionnant (...)

mardi 3 mai 2022
par  Christian LEJOSNE

Le pire cauchemar

Les premières bombes sont tombées sur la ville voisine. Je voyais monter dans le ciel un nuage de fumée. Le bruit des avions s’est rapproché jusqu’à devenir assourdissant et une bombe est tombée cinquante mètres devant la maison. Et de cet endroit, une autre bombe s’est élevée dans le ciel passant (...)