l’air de rien - l’air du temps

Depuis 2003, Christian LEJOSNE propose ses chroniques. De l’air de rien (depuis 2008) et de l’air du temps (avant 2008).

Retrouvez L’air de rien la chronique atemporelle et non localisée, diffusée chaque semaine dans Tumultes, sur Radio PFM en cliquant ICI

- Ces livres qui nous écrivent

- Question(s) d’identité(s) #2

- Question(s) d’identité(s) # 1

- Le roman de l’été

- Deux minutes pour convaincre

- Se souvenir ensemble

- Le monde est flou...

- Sommes-nous spirituellement morts ?

- Cycles, formes et courbes

- Ma chronique a fait le buzz !

- Des mots pas imaginables...

- Les chiens ne font pas des chats

- Comme le maïs pendant la nuit...

- Semons partout des "Réveillons-nous !"

- Machine à écrire contre machine à violence !

- Le roman de Romand ou le fil rouge du Fil rouge

- Le sens de l’(H)histoire... ! ?

- Qui sommes-nous ?

- Tombé du ciel

- ... et les canards aussi !

- Chacun cherche une Présence...

- En finir avec l’emploi du tant !

- La liste de mes envies...

- Donne-moi de mes nouvelles

- Une chanson qui nous ressemble

- La prunelle de ses yeux

- Le coup de Barjac !

- Voyez Julieta ! Voyez Julieta !

- Une famille formidable ?

- Une construction imaginaire

- L’attraction de l’urgence

- Maintenant que la jeunesse machinale m’a trahi

- Demain ça sera vachement mieux

- La mémoire et l’oubli

- La maison d’enfance de mon père

- La machine à mémoire

- Six jours en mars

- La faute à Albert Cohen

- Ligne de partage

- La métamorphose d’Ahmed

- La pièce manquante du puzzle

- Jour de fête

- La plus grande des solitudes

- Un pont entre deux pères

- Écrire pour n’être pas écrit par les siens"

- Le plus sûr moyen de se fâcher avec sa famille

- La destruction du verbe

- Entre les lignes...

- Lettre à la mère ?

- Hors de contrôle

- Le monde selon Irving

- Écrire à l’autre comme seule issue

- Les morts sont des invisibles, ils ne sont pas des absents

- Des choses qu’on n’oserait confier à personne

- Des personnages qui m’habitent encore

- La chute

- Tobie or not Tobie

- Le grain de sable

- L’embranchement vers la gauche

- Les coulisses du roman-vérité

- Éphémère jour de rentrée

- L’histoire sous ma plume

- Francis ou la ferveur du jour

- Les accrocs du temps

- Bon pour le service armé

- le jardin du souvenir

- travailler moins pour vivre autrement

- Autoportrait en creux

- Toujours le chœur profond reprend la phrase interrompue

- Elle est où la notice ?

- La complainte des trois troubadours

- La promo du moi ($) (conte du présent)

- J’ai cinq ans

- Le château de grand mère

- Prise de tête

vous pouvez retrouver

- les chroniques précédentes sur l’air du temps

- les chroniques Radio de Paul Masson

- le site de Christian Lejosne ICI
et
- le blog de l’artiste Pierre WILLI recommandé par Christian.


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 2 décembre 2018
par  Christian LEJOSNE

Ces livres qui nous écrivent

On n’en finit jamais tout à fait avec les livres que l’on écrit. Ils continuent à vous tirer par la manche, cherchant à toutes fins à se rappeler à vous. C’est ce qui m’arrive avec Le Silence a le poids des larmes (1), un livre qui relate la vie de mon grand-père maternel et les recherches que j’ai (...)

vendredi 2 novembre 2018
par  Christian LEJOSNE

Question(s) d’identité(s) #2

Résumé du chapitre précédent Lire le chapitre entier : Nous sommes incapables de constater sans aussitôt chercher à ’’comprendre’’ par le biais de récits, c’est-à-dire de fictions, affirme Nancy Huston dans un essai intitulé L’espèce fabulatrice (1). « Moi, je est une fiction. En pénétrant dans notre (...)

jeudi 27 septembre 2018
par  Christian LEJOSNE

Question(s) d’identité(s) # 1

« Nous sommes incapables de constater sans aussitôt chercher à ’’comprendre’’. Et comprenons, essentiellement, par le truchement des récits, c’est-à-dire des fictions. » Telle est la thèse développée par Nancy Huston dans un essai intitulé L’espèce fabulatrice (1). Nom, prénom, appartenance ethnique et (...)

mardi 28 août 2018
par  Christian LEJOSNE

Le roman de l’été

Été chaud et étouffant, les degrés s’ajoutant jour après jour aux degrés : 34, 35, 36, 37, 38 et lorsque les 40° furent atteints, le goudron des routes se transforma en flaques collantes et visqueuses sur lesquelles glissaient les roues des voitures, les dalles de la terrasse brûlaient sous les pieds (...)

mardi 10 juillet 2018
par  Christian LEJOSNE

Deux minutes pour convaincre

J’avais répondu à une sollicitation pour un ’’speed dating’’ dans une librairie et maintenant, il me fallait assumer. Je devais présenter un livre dont je souhaitais faire partager l’intérêt à tout un auditoire. Ils étaient là, autour de moi, nombreux, aux aguets, à l’écoute. J’avais deux minutes pour (...)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456