La Balade nationale

vendredi 26 août 2022
par  Paul MASSON
popularité : 13%

 [1]

Comme premier épisode d’une histoire dessinée de la France en 20 volumes. Les éditions La revue dessinée et La Découverte proposent une fiction en BD, suivie de quelques réflexions sur l’écriture de l’Histoire.

Des personnages historiques entreprennent un voyage à travers la France. Il s’agit de Jeanne d’Arc, Molière, le Général Dumas, soldat sous la Révolution et l’Empire et père d’Alexandre Dumas, Jules Michelet, le grand historien du XIXe siècle qui écrivit, entre autre, une volumineuse « Histoire de France », Maria Sklodowska, savante qui découvrit la radio-activité, plus connue sous le nom de Marie Curie. Le but : aller inhumer le Maréchal Pétain sur le Puy de Dôme. Au cours de leur périple, ils feront même un bout de chemin avec le Soldat inconnu. Tout en voyageant, ils échangent, commentent les lieux où ils passent, s’interpellent…

Éclairé par leurs échanges, le lecteur comprend les questions auxquelles sont confrontés les historiennes et les historiens. Il découvre comment s’écrit l’Histoire enseignée à l’école.
- L’histoire de la France, ça commence quand ? Il y a plusieurs manières de comprendre les évènements passés. Plusieurs réponses sont possibles pour répondre à la question. Les choix d’interprétation des faits historiques dépendent bien sûr des documents et traces dont disposent les historiens, mais également des représentations idéologiques et du moment où on l’enseigne. Je repense à une réflexion de Gus Massiah [2]. Il avait dit en substance : « On écrit l’histoire pour répondre aux questions du présent. C’est pour cela que l’Histoire n’est jamais définitivement écrite. »
- La France, ça commence et ça finit où ? Là-aussi, il est difficile de dire ce qu’est la France historique.
Après avoir lu la BD, pour répondre aux deux questions, je dirais : ça dépend de pourquoi on se pose ces questions ? Quand on l’enseigne ? et qui donne la réponse.

- Comment se représenter l’histoire de la France ? La représentation commune, le « roman national », est fait de clichés entendus et répétés, d’images d’ Épinal simplificatrices vues sur les livres scolaires, des émissions télé....
Quand il s’agit d’histoire, il est nécessaire de contextualiser à la fois le moment historique dont il est question, mais également de s’interroger sur qui parle et de quel lieu il parle.

C’est vraiment une réussite cette BD. On se laisse d’abord prendre par l’intrigue rocambolesque, par l’histoire avec un petit h. Et petit à petit, on découvre que l’Histoire, avec un grand H, est une construction en évolution permanente. Ce volume est très utile avant d’aborder les autres volumes de la série ou tout autre livre d’histoire, car il éveille l’esprit critique du lecteur sur ce qu’il va lire.
Une BD pour les amateurs et amatrices d’Histoire et / ou de bonnes BD.


[1La Balade nationale : Les origines Étienne Davodeau et Sylvain Venayre éd La revue dessinée et La Découverte

[2Gustave Massiah Ingénieur et économiste, personnalité du mouvement altermondialiste.