Intérêt général

réflexion
mardi 18 mars 2008
par  Paul MASSON
popularité : 19%

Dans une société complexe, les intérêts entre les différents groupes sociaux diffèrent. Mais, pour satisfaire ses besoins, chaque individu, chacun groupe social est dépendant des autres. Aussi, on peut dire que la question centrale posée à la société, la question que le politique doit chercher à résoudre est :

Comment s’organiser pour vivre ensemble sur un territoire
entre individus dépendants les uns des autres
et ayant des intérêts différents ?

En démocratie, pour régler cette question, on élit des personnes qui « représentent » l’ensemble des habitants aux intérêts différents. Les personnes élues délibèrent entre elles et décident à la majorité. On considère ensuite que leurs décisions sont légitimes, et représentent « l’intérêt général ».

Il ne s’agit pas d’un intérêt général qui existerait « en soi », mais d’un contrat social, un compromis, à un moment donné, entre les intérêts divergents des forces sociales dont les élus sont les représentants.

Lors des élections, les différentes listes, expriment plus ou moins les intérêts de tels ou tels classes sociales, groupes sociaux, catégories socioprofessionnelles, voire clans. Des alliances sont passées entre les représentants des forces sociales.

L’enjeu des élections, pour un citoyen, est de faire légitimer ses intérêts et sa vision du monde par la collectivité. Gagner les élections pour un élu, c’est obtenir une majorité pour disposer du droit de légitimer les choix politiques et économiques qu’il va faire par le label : intérêt général.

Si les élections sont des moments particuliers dans le rapport entre les forces sociales qui composent une société, ce rapport de force ne s’exerce pas uniquement lors des élections. Il s’exerce en permanence par le jeu des groupes de pression (économiques, syndicales, associations,…)

La justification par l’intérêt général :

Les élus vont souvent faire appel à « l’intérêt général » pour justifier le bien fondé de leurs décisions auprès de ceux qui ne bénéficient pas de ces décisions ou pour justifier, par l’intérêt général, les avantages accordés aux catégories sociales qui les ont mis au pouvoir.

En économie :

La théorie libérale considère que l’intérêt général et les intérêts privés coïncident . Il suffit donc de laisser libre cours aux intérêts privés de chacun par le libre jeu du marché pour arriver à l’intérêt général. Malheureusement, le petit peuple a des difficultés à l’admettre.


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234