Mots vivants de la vie associative

jeudi 17 juin 2010
par  Paul MASSON
popularité : 11%

 [1]

ACCOMPAGNER
Tu partages un temps de vie, un bout de chemin, puis s’en va. Avec lui, on avance, cote à cote souvent. Parfois, un pas devant, il nous guide, parfois, juste derrière, il nous soutient, laissant à notre chanson personnelle la partie principale. Avec lui, on ose plus facilement.

AMATEUR
Tu es amoureux, amant ; tu apprécies les choses, ami des arts, les fréquentes par amour, sans souci d’en faire profession. Dès tes origines, tu t’affirmes, prends parti. - L’amateur est partisan - A partir du 19ème siècle tu es dévalorisé, présenté comme négligeant, non professionnel. Les siècles de l’industrie, des finances et du salariat n’ont que mépris pour un amour « non professionnel ». Pourtant, essayez d’imaginer un monde sans amateur !

ANIMATEUR
Tu as tes origines dans le souffle divin. Plein d’ardeur, du coté du vivant, toujours en mouvement, ton souffle réveille la vie qui dort et ne se connaît pas. Ton signe est de feu, tu inspires, excites, enflammes, diriges, fais revenir à la conscience. Tu redonnes courage, ta chaleur vivifie. A ton contact, notre énergie s’embrase et nous te rejoignons.

BÉNÉVOLE
Tu es volontaire, fais preuve de bon vouloir. Ta motivation n’est pas pécuniaire, elle est tournée du côté du bien : du bien vouloir, de la bienveillance…..
Lorsque les temps sont durs et les budgets réduits, lorsque l’ordre établi entend dicter sa norme, c’est toi qui veilles aux grains. Tu deviens militant. Tu vas à l’essentiel, à la relation, à l’idéal commun, au plaisir partagé et à la joie que cela procure.
Bénévole, tu n’es plus l’apanage des non rémunérés, combien de professionnels engagés sont également des bénévoles de la cause qu’ils défendent.

ÉCHANGE
Tu viens de loin, déjà au 11ème siècle tu es dans le commerce, puis dans le droit. Tu veux bien céder, mais moyennant contrepartie. Il te faudra du temps pour dépasser ton égocentrisme d’enfant. Au 18ème siècle, tu avais enfin intégré la communication et alors tu comprenais que l’échange transforme, l’échange te transforme. Il transforme également le milieu où tu vis. Tu peux donner de ta chaleur à celui qui en manque, tu peux en recevoir de celui qui en a trop, et cela change beaucoup de choses.
Malheureusement, souvent tu reviens au commerce et au droit. Alors, là pas grand chose ne change.

ÉDUCATION POPULAIRE
« Tu nais au siècle des lumières et de la Révolution Française. Tes proches compagnons d’alors se nomment citoyen et liberté. Tu te construis et grandis avec l’avènement de la classe ouvrière. Tu fais partie de « La sociale ». Tes amis d’alors se nomment émancipation, lutte, prise de conscience, esprit critique, responsabilité. En vieillissant tu perds un peu la mémoire, te conformises, et privilégies les rapports avec animation et lien social. Te réapproprier le pouvoir de choisir ta vie dans tout ce qui la conditionne est ta raison d’être. Mais parfois, tu te laisses distraire et suis la main du premier venu qui te donne un bonbon. Ton nom alors est dévoyé. Mais on peut toujours te reconnaître à tes œuvres. Ceux qui te fréquentent se dépassent, s’émancipent. À ton contact, l’espoir naît, et le monde change.

MILITANT
Tes origines sont guerrières, Mais dès le 18ème siècle, tu portes témoignage. A la révolution française, tu es là, actif. Depuis le 19ème siècle, tu combats et luttes pour faire avancer une cause, faire advenir tes convictions. Dans les années 1980, tu es devenu ringard. Témoigner et défendre des convictions est passé, dépassé. La technocratie et le marché régulateur voudraient t’enterrer. Pourtant, tu es toujours là, tu cherches ta voie.

PROFESSIONNEL
Tu nais au 19ème siècle, avec un certain prestige, dans une famille remontant au Moyen Age. Tu es spécialiste, et avec toi, la compétence, le sérieux, la maitrise du métier sont là. Tu n’aimes pas être pris pour un amateur. Parfois, dans la vie associative, tu es confondu avec les salariés, pourtant, beaucoup de bénévoles amateurs font preuve de professionnalisme.

SALARIE
Depuis ta naissance au 15ème siècle, ton destin est lié au travail. Avec l’organisation sociale capitaliste, dès le 18ème siècle, mais surtout depuis le 19ème siècle, ta vie est subordonnée à un employeur. Lui et toi, le temps d’un contrat, vous formez un binôme indissociable. Ton rapport à l’employeur est ambivalent. Tu aspires à t’émanciper de ce contrat de subordination et pourtant tu souhaites que ce contrat dure le plus longtemps possible. La précarité qui accompagne les politiques publiques libérales ne font pas ton affaire.


[1Tous les mots ont été écrits à partir des définitions du "Dictionnaire historique de la langue française" sous la direction d’Alain RAY (Édition ROBERT)


Documents joints

mots vivants de la vie associative 2010

Agenda

<<

2018

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112