Enclencher et développer une démarche d’éducation populaire

jeudi 11 janvier 2007
par  Paul MASSON
popularité : 13%

mise en place d’unedémarche articulant 3 niveaux d’actions ayant chacun trois dimensions.

Contexte

- mai 2002, Le Pen fait presque 20% des voix aux élections, le score est encore plus fort dans les quartiers populaires, y compris ceux où depuis 20 ans les mouvements d’éducation populaire agissent dans les dispositifs d’insertion ;

- à Arras, ATTAC réunit 80 personnes pour une soirée de formation à l’économie. Un professeur d’université intervient sur la comptabilité nationale.

Sens et portée

le désir de changer la société pour un monde plus juste existe. Le savoir-faire pédagogique des mouvements d’éducation populaire s’est perdu. Il faut le retrouver et le faire vivre :
- partir des gens ;
- construire avec eux le savoir dont nous avons besoin
- construire avec des partenaires ( équipements, association,...) des temps réguliers de formation à la citoyenneté.

Démarche, Méthode(s), Outils

La démarche a commencé en 2002-2003, elle se développe depuis 5 ans avec

1 - des informations - sensibilisation

Films-débats
Après la projection d’un film ,on invite les spectateurs à s’exprimer par groupe de 10 environ sur ce qui leur paraît important dans ce film. Les petits groupes échangent selon la « méthode du tourniquet » pendant ¾ heure dans une ambiance conviviale avec éventuellement un casse-croûte ( voir Fiche méthode d’animation après le film). Lors d’une mise en commun des petits groupes, l’animateur cherche à dégager la pensée née des échanges et à la formaliser au tableau.
Le but est de prouver qu’un groupe est capable de produire de la pensée.

Après midi ou Soirée débat sur un sujet d’actualité
[ Les thèmes abordés : la réforme des Retraites, la réforme de la sécurité sociale, le traité constitutionnel européen, les présidentielles et législatives...]
En s’appuyant sur une série de fiches rétroprojecteur comme support pédagogique, présentation de la problématique par l’animateur-formateur. Echange entre l’animateur et les participants et entre participants.

2 - Formation participative autour d’une bande dessinée
En sous-groupes, on se pose des questions puis mise en commun pendant une année scolaire au rythme d’un soir par mois.

3 –Formation de militants-animateurs d’éducation populaire depuis fin 2005

Ressources

- un animateur d’éducation populaire ;
- des militants volontaires pour changer quelque chose ;
- Equipements :
salle de cinéma + une salle pour les échanges en petits groupes ;
un (des) équipement(s) pour faire la formation avec
- paperboard, photocopieuse, papier crayon,....
- Bénévolat ou budget pour payer l’animateur.

Evaluation
- Se mettre en perspective sur plusieurs années ;
- disposer d’un animateur qui maîtrise :
o la démarche qui va accompagner le processus pendant plusieurs années ;
o quelques techniques d’animation participative ;
- un groupe de réflexion qui évalue l’action régulièrement une à deux fois par an ;
- les participants doivent être associés à l’évaluation et intervenir sur la suite à donner ;
- un réseau de partenaires pour disposer des salles, pour faire connaître les actions et mobiliser les nouveaux acteurs

Perspectives
- multiplier les groupes en formation sur un territoire plus large que le Nord Pas de Calais ;
- associer les premiers formés à l’animation des séances de cinéma et à l’animation des séquences de formation .
- organiser des formations-action de « militants-animateurs d’éducation populaire » en plusieurs lieux de France


Documents joints

trois niveaux d'action
trois dimensions de l'action

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456