Paul

Il est maigre, il est sec,
il est complexe, il est suspect,

il est austère,
pas toujours clair,

Il est utopiste, il est pacifiste,
il est anarchiste, juste un peu marxiste,
et écologiste

il est intuitif, il est très actif,
il est présent et parfois chiant,
juste un peu passé, pas trop dépassé,

il est masculin, un peu féminin,
il est aquatique, il est emphatique,
il est pathétique, pas très athlétique

il est déformé, pas trop formaté,
il n’est pas pasteur, juste un peu prêcheur 
il est formateur.

il est amant, il est parent, il est enfant,
il est poète, il est prophète.

il est maigre, il est sec,
il est complexe,

Paul


Articles les plus récents

vendredi 14 septembre 2018
par  Paul MASSON

Les différents niveaux de conscience dans le développement des solidarités

Dans Construire des actions collectives : développer la solidarité
Michel SEGUIER et Bernard DUMAS développent des niveaux de prise de conscience de nature différente.
Cette classification permet d’éviter des malentendus lorsqu’on parle de conscientisation et permet d’accompagner les démarches (...)

vendredi 31 août 2018
par  Paul MASSON

La mémoire collective se nourrit....

Paul Masson présentera son livre sous forme de Conférence-spectacle accompagné de lectures et chansons
- en Pays de Loire, ( Gaston Couté était de Meung-sur-Loire )
- à Arras,
- à Paris,
- à Sorges en Dordogne.
- ailleurs...
Retrouvez
La rubrique Gaston Couté (...)

mardi 28 août 2018
par  Paul MASSON

Vers les Bories

Un poème de Babeth
Déjà six mois que t’es partie Sans un bagage en plein minuit Sur un coup d’tête sans crier gare Sans un seul mot sans dir’ au r’voir
T’as laissé là tous tes bib’lots Ton beau mari sur la photo Tes carnets gris ton stylo bleu Ta vie d’avant tes jours radieux Ta vieille pendul’ « (...)

mardi 28 août 2018
par  Nicole DUPUIS

Soixante douze ans

Depuis quelques saisons déjà,
la farandole de mes jours que je croyais inépuisable
s’essouffle un peu …
Elle rêvasse, elle s’étire, traîne le pas
dans de doux îlots d’immobilité..
De plus en plus souvent elle flâne
au creux d’un petit jardin qui semble préparé pour moi.
Sur son portail, entr’ouvert comme (...)

mardi 28 août 2018
par  Christian LEJOSNE

Le roman de l’été

Été chaud et étouffant, les degrés s’ajoutant jour après jour aux degrés : 34, 35, 36, 37, 38 et lorsque les 40° furent atteints, le goudron des routes se transforma en flaques collantes et visqueuses sur lesquelles glissaient les roues des voitures, les dalles de la terrasse brûlaient sous les pieds (...)

Agenda

<<

2018

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930