Vers les Bories

mardi 28 août 2018
par  Paul MASSON
popularité : 9%

Un poème de Babeth

Déjà six mois que t’es partie
Sans un bagage en plein minuit
Sur un coup d’tête sans crier gare
Sans un seul mot sans dir’ au r’voir

T’as laissé là tous tes bib’lots
Ton beau mari sur la photo
Tes carnets gris ton stylo bleu
Ta vie d’avant tes jours radieux
Ta vieille pendul’ « Napoléon »
Et ton tableau aux trois pigeons

T’as laissé là tes cart’es postales
Tes souvenirs de La Turballe
Ta bicyclette les rossignols
Léon Tolstoï et puis Nicole
Ton ciel du nord au bleu passé
Com’ tes grands yeux qui s’éteignaient

T’as laissé là tous tes colliers
Tes rouges à lèvres ton trousseau d’clés
Les grands oiseaux de tes chansons
Qui vont plus loin que l’horizon
Eric Satie et Charl’es Trénet
Ton agenda ton tablier

Quand t’es partie les yeux fermés
Tu savais bien où tu allais
Vers les bories au mois de mai
Chercher celui qui te manquait
Trouver celui que tu aimais
Vers les bories au mois de mai


Documents joints

PDF - 19.1 ko

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012