Une miette d’été

poésie
vendredi 22 juillet 2011
par  Nicole DUPUIS
popularité : 7%

Arpenter le silence en oubliant le temps,
laisser couler son chant dans la vague d’un champ,
s’enivrer des frissons de la cime d’un hêtre,
s’ouvrir au bord du ciel une douce fenêtre,
y suspendre ses peurs et ses vieilles colères,
et les voir se noyer dans l’or de la lumière,
marier sa folie à celle des moineaux
qui partent en voyage sur un filet d’eau,
n’être plus que l’instant qui nous prend sous son drap,
s’y nicher, se bercer dans le chaud de ses bras,
et trouver dans sa poche une petite pierre,
et toucher, en riant, cet éclat de chimère,
ce cadeau d’un enfant qui nous aime et qu’on aime...
se dire que la vie, cet infini dilemme,
ressemble certains soirs à ce trésor léger,
ce presque rien d’amour, cette miette d’été...
si l’on sait s’attarder aux secrets de la grève,
et rejoindre l’enfance et cultiver son rêve.

Nicole


Documents joints

une miette d'été

Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112