Lettre ouverte à France Inter

chronique
samedi 31 janvier 2009
par  Paul MASSON
popularité : 20%

A monsieur le directeur de l’information,
A messieurs les journalistes du 7-10 sur France Inter

Ce 15 janvier au matin, vous ayez choisi d’inviter monsieur MESSIER
pour nous parler de la crise. Il sortait son dernier ouvrage, vous en assuriez la promotion.
Moi, j’étais outré.

Depuis des années, des personnes compétentes ont expliqué les mécanismes qui nous ont mis dans la situation actuelle. Elles ont dénoncé la spéculation financière, les indemnités faramineuses distribuées aux dirigeants, les enrichissements démesurés organisés.
Elles ont annoncé les désastres économiques, écologiques et sociaux induits par une conduite du monde laissée aux mains du capitalisme financier.

Il y a plus de 10 ans maintenant, des organisations comme ATTAC, GREENPACE et d’autres annoncent le désastre économique, social, démocratique d’aujourd’hui. Il y a plus de 10 ans, des personnes s’organisent pour inventer un autre monde. Elles expérimentent et proposent des alternatives.

Et vous, vous choisissez un des acteurs majeur de modèle spéculatif,
un de ceux qui s’en sont enrichis d’une manière éhontée, un de ceux qui ont provoqué des dégâts économiques et sociaux dans les entreprises qu’ils dirigeaient, pour nous tenir un discours moral, pour nous proposer une sortie de crise ?

Votre choix pose la question du rôle des journalistes.
- Sont-ils là pour informer la population,
pour permettre à chacun de connaître, de comprendre ?
- Sont-ils là pour donner des clés de lecture de l’info,
et permettre au grand nombre de décoder les discours idéologiques ?
- Sont-ils là pour aider les éditions du Seuil, à vendre leur produit ?
- Sont-ils là pour servir la soupe à l’élite autoproclamée ?
- Sont-ils là pour que le cerveau des auditeurs soit disponible, à ingurgiter le discours idéologique dominant ?

Actuellement, un citoyen pour se tenir informé et élargir son champ de vision, doit rechercher par lui même l’information sur Internet et ailleurs. Je le déplore pour la démocratie.
Personnellement, j’écoute France Inter, car des radio généralistes nationales, je pense que c’est encore Radio France qui laisse le plus de marge à ma réflexion d’auditeur ; mais ce matin, vous avez fait fort, vous avez vraiment fait très fort.

Monsieur de directeur de l’information, messieurs les journalistes,
Pour qui, au sens de « au profit de qui » travaillez vous ?

Un auditeur très en colère
Paul MASSON


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234