abécédaire des Ateliers d’Ecriture de Culture et Liberté

mardi 6 novembre 2007
par  Paul MASSON, Tugdual De Cacqueray
popularité : 16%

réalisé après la formation d’animateurs d’ Ateliers d’écriture de Culture et Liberté en 2004-2005

A comme Atelier
« L’atelier d’écriture c’est un atelier, un lieu où des artisans travaillent à la réalisation d’une œuvre. La production artisanale est faite, à la fois, d’ébauches, de bricolage, de retouches et de finitions. C’est de l’artisan qu’on attend une œuvre originale, celle qu’on ne trouvera pas en grande surface, celle qui aura une touche particulière que le travail industriel ne peut produire, celle qui différenciera cet artisan d’un autre artisan. »

A comme Atelier d’écriture
"C’est un espace où chacun peut s’essayer à poser des mots sur du papier. C’est un lieu qui favorise les échanges. C’est permettre à des personnes qui ont, qui n’ont plus ou qui n’ont pas l’habitude d’écrire de prendre plaisir à le faire. C’est jouer avec les mots, c’est être créatif. C’est valoriser des individus à travers leurs écrits. C’est un espace d’écoute et de paroles. »

L’atelier d’écriture, c’est prendre le temps d’apprivoiser l’écriture.

B comme Blocages et dé-Blocages
« L’école a été pendant longtemps mon seul lien avec l’écriture. Cette approche « difficile » avec ses brimades, ses notes et ses annotations ne m’a pas encouragée à écrire par ailleurs. Je peux affirmer, aujourd’hui, que cela m’a bloquée et j’étais persuadée que cette forme d’expression n’était réservée qu’à une élite. J’étais admirative devant mon entourage qui était en capacité d’écrire de la poésie ou de la chanson. Cet art noble n’était pas pour moi. »

C comme Conscientisation
Conscience  :
- Perception, connaissance plus ou moins claire que chacun peut avoir du monde extérieur et de lui même.
- Faculté qu’a l’homme de connaître sa propre réalité et de la juger

Conscientiser :
Faire prendre conscience à quelqu’un de la réalité, de son environnement social, économique, politique. Faire devenir conscient des choses connues mais qui sont cachées ou enfouies dans le tréfonds de son inconscience.

L’atelier d’écriture est un outil de conscientisation : Il vise à augmenter les marges de liberté des participants par une appropriation de leur propre langage, de leur propre culture.

C comme Créativité, Croyance, conscience

C comme Contraintes
« Je me donne des règles pour être totalement libre » (G.Pérec)

« Laissons les venir
Les fabuleuses contraintes
Elles sont « liberté »

On ne peut « sortir du cadre » que si le cadre existe, que si on en connaît les limites et que l’on s’autorise à les dépasser.

C comme Culture

D comme désir, Développement personnel

E comme écriture
« L’écriture est encore un luxe à l’instar de la lecture que je ne m’autorise que le soir avant de me coucher. La pression est telle, le travail, ou le temps lorsqu’on est en formation, le conditionnement a si bien réussi . . . Arbeit, Arbeit* . . . qu’un des rares moments où je suis disponible dans ma tête c’est lorsque je vais chercher les enfants à l’école, je suis seule dans la voiture, je suis inactive par la force des choses, les idées affluent pour écrire j’ai maintenant un stylo qui me permets de noter des bouts de phrase. Il faut que j’admette, la nécessité de l’écriture ».

« On écrit pour apprendre le monde » (François Bon)

G comme Groupe
« La démarche de l’atelier d’écriture est une démarche collective. L’atelier est un lieu de compagnonnage. Chacun travaille à son œuvre avec des compagnons. Amis favorables, ils écoutent l’artisan dans ses exaltations, dans ses difficultés, dans son découragement parfois. Ils écoutent les écrits chaque fois qu’on les leur offre. Les émotions de tous, quand les textes sont lus, alimentent l’auteur. Et par une alchimie liant désirs et règles, liant l’intimité indicible de l’auteur et son universalité, une œuvre s’épanouit ».

H comme Histoire de vie
Ecrire, s’écrire, écrire le récit de sa vie, permet de conscientiser son parcours pour se l’approprier individuellement et laisser une trace dans l’histoire.
Cela permet également de découvrir que son histoire personnelle s’inscrit dans un contexte, se rattache à des situations vécues par d’autres. L’histoire de sa vie rencontre la mémoire collective. Le récit personnel sort de son individualité. Un échange se fait entre la petite histoire de chacun et la grande histoire. La petite histoire rejoint la grande et la grande histoire éclaire nos petites histoires.
voir voici le monde

I comme Imaginaire
"L’imagination, pour Radari, n’est pas une évasion, une fuite, un refuge, mais un regard différent sur le réel, une subversion des idées par le biais de l’insolite ».
(Grammaire de l’imaginaire)

L comme Langage
« Les moyens avec lesquels les ateliers d’écriture peuvent être levier d’émancipation, s’articulent autour du langage. Le langage permet le je, le sujet, parce qu’il permet le jeu avec le monde et les autres. Les jeux de mots, avec les mots, autour des effets de langage et des figures, permettent la déconstruction de la norme et encourage la construction identitaire. » Jessica Vilarroig

L’écriture devient un terrain de jeu pour l’identité de chacun

M comme mouvement d’éducation populaire
« Chaque enfant, chaque adulte, chaque peuple a des potentialités immenses trop souvent insoupçonnées et sacrifiées. Le pari du « tous capables » bouleverse et travaille les conceptions dominantes du savoir et de la création et les modes de transmission des savoirs et de la culture. Ce pari interroge les critères usuels de réussite et d’échec, dénonce le retour de l’idéologie des dons et du handicap socioculturel. Il fonde une conception de la démocratie… » (Groupe Français d’Education Nouvelle)

O comme Objectifs
« Les premières séances d’un atelier servent en quelque sorte à interroger stylistiquement la «  façon d’être au monde et au langage  » Jessica Vilarroig

P comme politique, comme pouvoir
« Quand on écrit, on fait une analyse, on comprend que la pensée, le changement grâce à la pensée, fait partie de la vie, est une partie de la vie. On comprend qu’on le fait pour vivre et non le contraire. Et que vivre, pour une part, c’est changer, c’est s’affranchir… »
« …et s’affranchir du pouvoir n’est pas très « populaire ». Parce que… par la pratique, on saisit avant tout une façon d’élaborer sa propre pensée, ses repères, ses rapports au monde et aux autres. »
« L’atelier d’écriture est un acte très politique… L’atelier d’écriture c’est apprendre à choisir ses mots. C’est énorme de choisir ses mots. C’est le début d’une existence »
(Lettre de Peuple et Culture n° 29 sur les Ateliers d’Ecriture)

P comme Processus
« Le chemin n’existe pas. Le chemin se fait en marchant » (Antonio Machado)

« L’atelier d’écriture offre un lieu ou chaque participant peut s’arrêter sur le chemin de son action [écrire sa pratique], de sa vie [écrire sa vie, Histoire de vie, tranche de vie, autobiographie], laisser venir ce qui arrive, le poser sur le papier, regarder, ressentir, interroger, laisser regarder son écrit, le laisser interroger, … »

Les ateliers d’écriture .... pour accompagner un processus émancipateur.

R comme réécriture
« Mon avenir d’écriveuse ou plutôt d’écrivandière : contraction d’écriveuse et lavandière, qualifie plus justement mon travail d’écriture, comme les lavandières, je reprends inlassablement mon texte au battoir, je le rince, maintes et maintes fois, jusqu’à obtenir un texte débarrassé de ses impuretés… Je le laisse sécher au soleil sur une herbe bien grasse…Sec et propre, il est prêt à soutenir la comparaison et à affronter le regard des autres lavandières. »

S comme S’arrêter
« L’atelier d’écriture offre un lieu ou chaque participant peut s’arrêter sur le chemin de son action [écrire sa pratique], de sa vie [écrire sa vie, Histoire de vie, tranche de vie, autobiographie], laisser venir ce qui arrive, le poser sur le papier, regarder, ressentir, interroger, laisser regarder son écrit, le laisser interroger, … »

V comme Valorisation
« En l’espace d’une heure, Kathy et elle avaient su le valoriser. A la sortie de la séance, il claironnait fièrement à qui voulait bien l’entendre, qu’il avait écrit. Lui qui n’écrivait plus, lui qui avait de très mauvais souvenirs de son apprentissage scolaire, lui dont l’écriture était souvent synonyme de rejets et de moqueries.
Elle se souvient de s’être fait cette réflexion : « plus que jamais, l’atelier d’écriture est un formidable outil de valorisation de l’Homme »
« Je crois fermement que l’écriture peut être un formidable moyen de valorisation de la personne que l’éducation populaire et donc à fortiori Cet L doit s’approprier. Je me suis confrontée à de nouvelles formes d’écriture et ce, avec un plaisir insoupçonné. Une nouvelle, un conte . . . je n’ai pas envie d’en rester là . . . »


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112